header

Nadège Maruta’s Biography:  choreographer, historian, author, lecturer, director

Summary

nadege-autour-des-culs-min

After a rich experience as a soloist of Cancan at the Moulin Rouge for 7 years, and historical research work on Cancan, she created a petition "The Sponsoring Committee for the Presence of the Cancan in the French Legacy of Dance", and wrote a book, Follement Cancan, published by editions du Rocher.

Since 2002, Jérôme Savary gave her the responsibility to choreograph The Parisian Life, The Merry Widow and La Périchole, which succeeded in France, Germany, Switzerland, Italy, the US, and China. In 2005, Maurice Béjart asked her to teach master classes in Cancan and to remake her choreographies with his best students at the Opera of Lausanne.

She gave the premiere of her ballet, Les canons du cancan, during the ceremony of The Prize of Elegance and Talent organized by Pierre Cardin in the National Popular Assembly of China in Beijing October 22, 2005. August 2007, she choreographed the Cancan of the 21st century which had been on the stage of the Friedrichstadtpalastin Berlin, the biggest cabaret in Europe, until 2010.

Since 1997, in France and abroad, at the Orsay Museum, and in conferences about battered women in a cultural center, among other places, she has meet great success in her lectures about Cancan.

In 2010, she wrote and directed a comical one-woman-show of Music-Hall, Paris’tinguett.

On october the 30th 2014, she released her last book L'Incroyable Histoire du Cancan published by Parigramme.

Intégralité

Nadège Maruta consacre sa vie au Cancan. Elle porte en héritage cette danse emblématique du patrimoine chorégraphique français, cette danse républicaine qui a élargi le champ des libertés et ainsi fait sauter les verrous de la société bourgeoise du 19ème siècle.

De 12 à 18 ans, elle parcourt la région Champagne en tant que chanteuse fantaisiste avec une troupe d’amateurs, suit une formation de danseuse classique et acrobatique, et se produit régulièrement au théâtre de Troyes en tant que soliste de cancan dans des chorégraphies de Monique Clin. Elle suit des études de théâtre à l’Université Paul Valéry de Montpellier et à la Sorbonne Nouvelle à Paris.

C’est avec un numéro d’acrobatie au Cirque Univers qu’elle débute professionnellement. 
A 20 ans, elle est élève à l’Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini et suit une formation de French Cancan avec Elizabeth Gordon et Jean-Louis Bert.

Dès 1981 et jusqu’en 1986, puis en 1992, Nadège Maruta est engagée au Moulin Rouge en tant que première soliste de French Cancan acrobatique.

Parallèlement, elle est soliste dans La Veuve joyeuse de Franz Lehár et La Périchole de Jacques Offenbach, opérettes mises en scène par Jérôme Savary au Grand Théâtre de Genève en 1983 et au Théâtre des Champs Elysées en 1985, au Folies Russes de Monaco en 1993, et dans de nombreux shows à la télévision.

En 1987, elle fait un stage d'assistante à la mise en scène de Jorge Lavelli pour Polyeucte de Corneille à la Comédie Française.

De 1987 à 1991, elle est professeur d’acrobatie et de cancan à l’Ecole Supérieure du Spectacle, chorégraphe pour la Semaine de la Danse à Paris et assistante du photographe et cinéaste William Novik, ancien assistant de Sacha Guitry et de Renoir.


A l’issue de sa riche expérience de soliste de French Cancan et pour nourrir sa passion, Nadège Maruta entreprend des recherches historiques sur le Cancan et crée en 1997 une association : « Le Grand Charivari de Paris » pour la promotion du French Cancan.

La même année, elle danse dans le film Lautrec de Roger Planchon et participe au making off du film.

En 2000, elle crée une formule « conférence spectacle » sur le Cancan et est régulièrement invitée en France et à l’étranger par diverses associations féministes et culturelles française, allemande, japonaise et américaine  (Journée de la femme ; Colloque sur les femmes battues ; Gala annuel des lesbiennes de France, des prostituées de France…)
En 2001, elle constitue un comité de parrainage pour la reconnaissance du Cancan afin de lui donner la place qu’il mérite dans le patrimoine français. Hugues Gall, ancien directeur de l’Opéra National de Paris est son premier parrain, ainsi que Brigitte Lefèvre, directrice de la danse, et Jérôme Savary, ancien directeur du théâtre national de l'Opéra Comique de Paris.

nadege-canons-cancan
En février 2002, à l’Opéra-Comique, Nadège Maruta réalise la chorégraphie de La Vie Parisienne de Jacques Offenbach mise en scène par Jérôme Savary. Son ballet est à deux occasions invité à se produire sur le plateau de l’émission « Vivement Dimanche » de Michel Drucker sur France 2, et fait l’objet d’un reportage pour l’émission « Rive Droite Rive Gauche » de Thierry Ardisson sur Paris Première. 
Ce spectacle aura été joué près de six mois à l’Opéra-Comique et un an à l’Opéra de Leipzig
En mai 2002, son livre autobiographique Follement Cancan paraît aux éditions du Rocher. Elle participe à de nombreuses émissions de radio sur France Inter, Europe 1, Radio Bleue, France Culture…

Toujours en 2002, à l’occasion du Printemps des Comédiens de Montpellier, elle assiste le metteur en scène Maripaule B, fondatrice du cirque contemporain en France pour son spectacle À Corps et à Cris.  

Nadège Maruta apporte son témoignage d’ancienne soliste pour un documentaire sur le Moulin Rouge réalisé par Yves Riou pour France Télévisions diffusé le 31 décembre 2002.

En décembre 2003, pour trente représentations exceptionnelles, Nadège Maruta reprend son jupon en tant que soliste. Après une tournée triomphale au Kennedy Center de Washington en février 2004 dans le cadre du festival de la France, cette production est de nouveau à l’affiche de l’Opéra-Comique du 12 novembre 2004 au 23 janvier 2005, au Grand théâtre de Shanghai en mai 2005, à l’Opéra de Lausanne en décembre 2005 avec les élèves de Maurice Béjart, à l’Opéra Royal de Wallonie en décembre 2007.

La cinéaste canadienne Lindalee Tracey fait appel à ses talents d’historienne et de chorégraphe pour la réalisation de son film The Anatomy of Burlesque primé au Festival du film français de Montréal 2003.

Dans le cadre des festivités de l’année de la France en Chine, Nadège Maruta participe à la grande soirée de remise de prix de l’élégance et du talent organisé par Pierre Cardin dans la salle de l’assemblée nationale populaire de Chine à Pékin le 22 octobre 2004. Elle relève le défi avec la complicité de Didier Sutton pour la musique et de Marie Laure Furcy pour les costumes, de présenter un cancan jamais vu depuis un siècle. En effet pour sa troupe les Canons du Cancan, elle réalise une chorégraphie qui conjugue de façon ostentatoire et jubilatoire l’humour et la performance avec l’insubordination, la frénésie avec la fantaisie.

En collaboration avec le magazine L’Express, le Musée d’Orsay organise le 9 mai 2005 une journée exceptionnelle, et sollicite Nadège Maruta pour ses propos éclairés sur les tableaux de Toulouse Lautrec.
En novembre 2005, elle honore l’invitation de Maurice Béjart de donner des Masters Classes de French Cancan à ses élèves et de remonter ses chorégraphies de La Vie Parisienne à l’Opéra de Lausanne où elle donne également une conférence spectacle sur le cancan.
En octobre elle réalise les chorégraphies de La Veuve Joyeuse, mise en scène par Jérôme Savary à l’Opéra-Comique, spectacle qui sera repris à l’Opéra-Comique, à l’Opéra de Lausanne en décembre 2006, à l’Opéra de Vichy en septembre 2007 et à l’Opéra de Dresde de  décembre 2007 à décembre 2012.
En décembre 2007, elle remonte ses chorégraphies de La Vie Parisienne à l’Opéra Royal de Wallonie.
En janvier 2007, Jérôme Savary lui confie à l’Opéra-Comique les chorégraphies de sa Périchole qui sera repris au Théâtre Verdi de Trieste en juillet et à Hong kong en mai 2008.

En août 2007 elle relève le défi de chorégraphier pour 40 danseurs le cancan du XXIème siècle qui se jouera jusqu’en 2010 dans le plus grand cabaret d’Europe, le Friedrichstadtpalast à Berlin.

En 2010 Nadège Maruta écrit et réalise la mise en scène de Paris'tinguett, un one woman show de music-hall et d'humour au théâtre Montmartre Galabru.

La presse française et internationale s’est faite l’écho à l’unanimité de ses cancans endiablés.

Attachments:
Download this file (CV Nadège MARUTA.pdf)CV de Nadège Maruta[Format PDF]220 kB